COKERIE DE LA SILARDIÈRE Å PONTCHARRA

Les anciennes cokeries installées à La Ricamarie, Saint-Etienne et Roche-la-Molière étant devenues obsolètes la compagnie des mines de Montrambert décida de construire  en 1949, la cokerie de la Silardière. Les premières tonnes de coke sortent en 1952, 34 batteries de fours récupérèrent le gaz de combustion, qui, épuré était envoyé au centre de distribution de l’Etivallière.

Pour une consommation de 1200 tonnes de charbon par jour, l’usine produisait 500 tonnes de coke et 360 000 m3 de gaz.

Les sous-produits du goudron, tel que le benzène, la naphtaline, le sulfate d’ammoniac produits en grandes quantités sont vendus par wagons.

Cette production exigeait une importante consommation d’eau, d’où la création d’un château d’eau.

Très polluante, la cokerie fut fermée en 1974, et démolie en 1976.

La ville racheta le château d’eau. Un investisseur le transforma en hôtel. A l’intérieur de cette construction, les locaux sont disposés sur six niveaux desservis par un ascenseur.

Ce curieux monument constitue le phare de la commune particulièrement visible depuis la voie rapide de la N88.

Il constitue un repère visuel majeur de la ville.

Vue d'ensemble de la cokerie avant la construction de l'autoroute (1967)

Entrée de la cokerie

Le château d'eau

×