LES JARDINS OUVRIERS ET FAMILIAUX

Les jardins ouvriers et familiaux :

 pere-volpette.jpg

Dans le préambule à sa  proposition de  loi relative aux jardins familiaux et jardins d'insertion, Christian  Cointat déclare, en 2002, au sénat :

 

« La naissance des jardins collectifs date de la fin du XIX ème siècle sous l'impulsion de l'abbé Lemire, (maire d'Hazebrouck) et du père Volpette, (prêtre stéphanois)...

L'intérêt des jardins familiaux est multiple :

 

 -ils jouent un rôle important dans les loisirs et la vie familiale -ils représentent un terrain de prédilection pour l'initiation à la nature et à la protection de l'environnement ;


 -ils favorisent la vie sociale et associative ;

 - ils constituent un moyen efficace de gérer l'espace périurbain et d'en mettre en scène et en valeur le paysage ;

 - ils constituent un support de solidarité et de résistance à la précarisation, en permettant l'auto-approvisionnement ;

- ils sont un moyen positif de lutte contre l'inactivité forcée (chômage ;

 

-ils ont été, à l'origine, l'un des instruments de lutte contre l'alcoolisme  «  -

 Dans la région stéphanoise les premiers jardins furent crées  par le père jésuite Volpette dans les années 1895 au dessus du Clapier sur un terrain de 2 ha divisé en 50 lots.

En 1907, 4000 ouvriers bénéficiaient de 700 jardins.

En 1922, à la mort de père Volpette, le nombre des jardins s'élevait à 1500 !

 

Frappé par la misère des stéphanois (chômage et crise économique), ce prêtre  permit à la population  de se nourrir et d'avoir une activité saine dans l'attente de retrouver un emploi...  

 

Pour pouvoir obtenir un lopin de terre, il fallait se soumettre à un règlement général :

-Ne pas être propriétaire d'une maison ou d'un jardin...

-Jouir d'une bonne réputation...

-S'engager à respecter les dimanches et jours fériés...

-Accomplir dans le jardin des travaux utiles...

 

 

Actuellement, les jardins ouvriers et familiaux du  Chambon font partie du groupement des Jardins Ouvriers et familiaux de la Varenne qui rayonne sur les communes de Roche la Molière, de Saint Genest Lerpt, Saint Victor/ Loire, Firminy et le Chambon .

 

D'après les renseignements obtenus auprès de M. Doupsis, trésorier de l'association, il y a au Chambon, en 2013 :

 

-5 îlots : Bargette, Bargette haut, Honoré d'Urfé, Les 4 vents, Terre ronde soit 169 surfaces d'une moyenne de 212 m2.

-165 adhérents d'une moyenne de 60 ans.

Le prix de la location est de 12 centimes / m2 / an soit pour un terrain de 200m2 la somme de 24 euros / an.

 Tous les terrains sont souvent occupés, il faut s'inscrire alors sur une liste d'attente , mais l'attente n'est pas toujours très longue.

 

Pour tout renseignement contactez M. Jean-Louis Doupsis : jean-louis.doupsis@orange.frle-maire-du-chambon-et-les-jardins-ouvriers.jpg

 

Au cours du conseil municipal du 3 juillet 2013 :

« Le conseil municipal  approuve la convention à conclure avec l’Association des jardins

ouvriers de la Varenne pour la mise à disposition de jardins familiaux aménagés sur une parcelle cadastrée section AX n° 85, d’une superficie de 723 m², située sur le secteur des Noisetiers »

 

 

A côté des jardins ouvriers et familiaux, il vient d'être crée récemment un « jardin partagé » aux Oiselets (quartier de Gaffard) que gère le centre social CréActifs (contact : centre-social.creactifs42@orange.fr).

L'objectif est de « tisser du lien social, favoriser le vivre ensemble, la citoyenneté et l’éducation à l’environnement  ».

Il s'agit d'une parcelle de 2500 m2 cultivée par 15 participants. 

En conclusion : 

Les jardins ouvriers rebaptisés jardins familiaux  par la loi du 26 juillet 1952 ont su garder tout leur attrait auprès de la population et conservent un précieux soutien de la part des municipalités et des élus.

Cependant l'âge moyen  des adhérents étant élevé ( 60 ans en moyenne) il est à craindre que ces jardins viennent à disparaître ….

Il faut espérer que les jeunes générations « plus écologiques » que leurs ancêtres  sauront retourner à la terre afin de se nourrir avec une alimentation plus authentique 

Photos : 

- en haut à gauche : le père Volpette

- à droite : M.Barnier maire du Chambon en visite

 

Bibliographie : 

-Conseil Général de la Loire : Jardins familiaux: : www.loire.fr
-Forez info : www.forez-info.com
-Fédération nationale des jardins familiaux : http://www.jardins-familiaux.asso.fr
-Institut National du Patrimoine : Du jardin ouvrier au jardin partagé : « un rôle social et environnemental. » : mediatheque-numerique.inp.fr/index.php/.../dossier_electro_4.pdf  

-Ville du Chambon : www.lechambon.fr/

--le Progrès : www.leprogres.fr/loire/.../les-jardins-ouvriers-renouveles-pour-cinq-ans

 

 

 

 

 

×