LES PERSONNALITÉS

Certaines personnalités ont marqué la vie industrielle et politique de la  commune

Clément Palle riche industriel, 1er maire en 1789.

André Jourjon propriétaire de la manufacture royale en 1773

James Jackson précurseur de la fabrication de l’acier en 1815

Parmi les grands métallurgistes qui illustrèrent le bassin de la Loire au XIXe siècle figurent en bonne place les Jackson que le gouvernement de Louis XVIII contacta discrètement en 1814 pour créer en France des usines d'acier fondu. Arrivés en octobre 1814 dans des conditions très difficiles, James Jackson, puis ses fils, travaillèrent durement à Trablaine, près du Chambon-Feugerolles, ensuite à Saint-Etienne, et à Assailly près de Lorette.

Buste

Benoît Fourneyron ,inventeur en 1827, de la turbine hydraulique.

Georges Claudinon maître de Forges

 -  député de’ 1898 à 1906, défenseur du développement industriel de la France et  de sa défense maritime

  -  Maire 1897 à 1919, il organise l’essor de la ville :

    1902, construction de l’abattoir

    1905, édification de l’hôpital

    1906, inauguration  du barrage

    1914, construction de la nouvelle gendarmerie

Pétrus Faure maire de 1925 à 1940 et de 1947 à 1971, député en 1932 il a fait voter en 1936, la loi sur la retraite des vieux travailleurs.

 Il se consacre à la rénovation et l’embellissement de la ville : démolition des masures du centre ville et construction de la cité jardin «  la Romière-le Bouchet »

Benoît Frachon syndicaliste engagé, il a appartenu au bureau politique du PC F de 1928 à 1945. En 1936, il a participé aux accords de Matignon.

Secrétaire général de la C G T en 1947, il se retira de la vie politique en 1967. Il décéda en 1975 dans le Loiret aux Bordes

benoit-frachon.jpg

.

Adrien Testud

Adrien

Adrien Testud est né à Firminy le 18 juillet 1893 de parents d’origine ardéchoise, pauvres, ne sachant pas lire.

Il fut élève des écoles maternelle et de garçons du Mas à Firminy, de l’école primaire supérieure rue des frères Chappe à St-Etienne, et entre à l’école normale d’instituteurs à Montbrison en 1909 pour 3 ans.

Sa carrière débute à Renaison en 1912…

En janvier 1919 il est nommé instituteur militaire à Oberhergheim dans le Haut-Rhin.

En juillet 1919 un poste de professeur lui est offert au lycée de Mulhouse..

Après la guerre, il retrouve Firminy. Il est nommé instituteur à l’école du Mas, là où il avait appris à lire.

Pédagogue passionné, en 1920 il est secrétaire général pédagogique de la " Première Internationale de l’Enseignement"

En 1933 il est directeur de l’école de la Malafolie

Vers 1940 il est muté à l’école Jean Jaurès au centre du Chambon-Feugerolles.

Adrien Testud a commencé son action en faveur de la formation professionnelle de façon clandestine. Ce n’est qu’en 1942 que le cours complémentaire est officiellement reconnu. Il en est le directeur. Ce cours complémentaire s’est ensuite transformé en centre d’apprentissage, puis en collège d’enseignement technique en 1954..

Le nouveau lycée technique des métiers de la mode porte son nom.

 

Exposition internationale de 1904

Pétrus Faure pose de la première pierre de la cité du Bouchet

Lycée Adrien Testud 2010

×